AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Le mystère de l'artefact ultime.

Aller en bas 
AuteurMessage
Nido
Admin
avatar

Nombre de messages : 383
Localisation : Arene de metal ^^
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Le mystère de l'artefact ultime.   Ven 13 Fév - 15:28

J'avais réussi à réunir une centaine d'artefacts, depuis un certain temps déjà je les étudiais, mon Tabularium s'était vu reconverti en laboratoire.
Les nuits blanches s’accumulaient sans que j’avance pour autant, j’avais examiné tous les artefacts et m’étais arrêté longuement sur le doigt.
Il ne pourrissait pas, mais le plus étrange était la façon dont il avait été sectionné, l’os n’avait pas été abîmé…

Des rencontres avaient été organisées, mon équipe avait tué quinze joueurs lors de ces matchs…
Cent cinquante doigts, cent cinquante essais mais aucun ne ressemblait, même vaguement à l’artefact, ils avaient tous pourri, les os s’étaient fissurés, la coupe était imparfaite…
Deux litres de café m’avaient tenu éveillé pendant 36 heures, cela avait juste servi à me rendre un peu plus chauve, je m’arrachais les cheveux, mes yeux étaient cachés sous des poches violettes,
Je tournais en rond…

Un soir, alors que j’étais toujours dans mon Tabularium, un masque sur mon nez, l’odeur n’était plus supportable, je regardais mon doigt, tenté, l’envie m’avait déjà pris d’essayer sur moi.
Une seringue de morphine était posée à côté de mon bras gauche, une lanière de cuir le serrait pour arrêter le sang, dans une boîte à quelques centimètres, il y avait des insectes, ont les surnommaient les rongeurs d’os, souvent on se servait d’eux pour nettoyer des crânes, ils mangeaient toute la chair qui était restée accrochée à l’ossature.
J’avais mis un morceau de mousse dans ma bouche et m'étais débarrassé du masque, je pris le scalpel dans ma main droite, j’avais soudé une pince à la table, après avoir placé mon doigt, la pince se referma violemment, je mordis la mousse…

"Cette nuit là, de puissants cris s’échappèrent du sous-sol d’un bunker.
Au petit matin, une mousse déchiquetée gisait par terre, des gouttes de sang tombaient d’une table créant une petite flaque sur le sol, un homme était assis sur une chaise, une seringue à moitié vide plantée dans son bras, il suait beaucoup, sa main était posée au-dessus d’une boîte sa respiration était saccadée, il gémissait, tremblait et parfois il criait…"


Dernière édition par Nido le Sam 14 Fév - 11:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aide-marsball.1fr1.net
Kt
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Re: Le mystère de l'artefact ultime.   Mer 18 Fév - 19:12

Nido était arrivé dans mon atelier, un doigt, ou plutôt ce qu'il en restait, entouré de sparadrap, pendant que j'étais en train de bricoler sur un scaphandre syndical, la commande pour la FMB pour les tournois du nouveau jeu martien, le MarsBall. L'infirmier, Arcanos, était là aussi, ils étaient venus tous les deux. Nido venait pour la greffe de son nouveau doigt, en réalité un doigt mécanique, la coupure de l'ancien ayant été trop violente et mal faite pour en implanter un en chair.

J'avais passé des nuits sans dormir pour confectionner ce doigt dans un métal encore à l'état expérimental, mais avec des propriétés étonnantes. Il fallait de toute façon se dépêcher, au-delà d'une certaine limite de temps, on ne pouvait plus rien faire et il fallait laisser un moignon. Ce métal m'avait facilité la tâche, il était à la fois solide et déformable à volonté, sans qu'aucune trace de pliure n'apparaisse. Pour la mécanique, l'intérieur du doigt, cela avait été plus complexe: je devais réussir à y caser des capteurs nerveux, de telle sorte à ce qu'il ait un minimum de sensation lorsqu'il touche des objets. Le mouvement du doigt, était en soit pas très compliqué, le plus difficile avait été de pouvoir le connecter au système nerveux du corps et que le cerveau le reconnaisse comme un doigt ordinaire.

J'ai longtemps tourné en rond dans mon atelier pour trouver la solution, mais après deux ou trois semaines de réflexion, j'ai abouti à quelque chose: j'avais réussi à créer des aiguilles faites dans un mélange entre métal et matériau organique. Le seul hic, c'était qu'il allait devoir supporter la douleur lors de l'implant, mais qu'importe, j'avais le feu vert et l'ordre de créer quelque chose de "ressemblant à la réalité". Aucun produit ne pourrait lui faire supporter la douleur puisque les aiguilles allaient se planter en plein sur les nerfs. Trois jours de plus et le doigt fut fini.

Nido était donc là, avec l'infirmier. On allait procéder à l'implant dans mon atelier. Je dégageais la table et on l'installa dessus. On l'attacha avec des sangles, pour qu'il ne nous blesse pas durant l'opération si la douleur l'oblige à se débattre. Sa main avec le doigt sectionné fut elle, attachée au niveau du poignet, et les muscles désactivés par un produit de la composition d'Arcanos. L'opération commença. Le début fut relativement simple, Arcanos enleva le sparadrap et chercha un nerf bien précis dans la main de Nido. On l'avait mis sous anesthésie, le temps d'accrocher les nerfs avant d'enfoncer les aiguilles. L'infirmier réussit à sortir un petit bout de nerf et je suis allé chercher le doigt mécanique qui était contenu dans une petite boite très hermétique et à atmosphère stérile. Je lui amenais le doigt et lui indiqua où les nerfs devaient être attachés. Il les attacha, après avoir imbibé le tout d'eau stérilisée. Tout était prêt, Nido était en sueur. Arcanos et moi attendions que le fer à souder chauffe. Il avait fini de chauffer. Je demandais à Arcanos de m'apporter la bobine de fil faite dans la même matière que les aiguilles. Il la tenait sur les attaches des nerfs. D'un coup je fis fondre le fil sur les attaches, rapidement, il y en avait cinq. Nido ressentait déjà la douleur, il mordait très fort dans la mousse et son autre main serrait le bloc de mousse qu'on y avait mis. Les soudures finies, je demandais à Arcanos de tenir très vigoureusement la main de Nido.....

Nido pleurait, le morceau de mousse dans sa bouche était en train de se découper entre ses dents, les ongles de sa main intacte avaient percé la mousse et avaient atteint la paume de la main et du sang coulait: je venais d'insérer le doigt mécanique dans sa main, et les aiguilles s'étaient parfaitement plantées. De notre côté, il y avait une petite flaque de sang au sol, mais l'insertion du doigt avait créé une étanchéité, aucun risque. On le laissa sur la table une dizaine de minutes avant de le détacher. Il tremblait de partout, plein de sueur, mais, l'opération avait fonctionné, il arrivait à bouger son doigt sans difficultés...Était-ce le prix à payer pour ceux qui cherchent à fabriquer l'artéfact ultime?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nido
Admin
avatar

Nombre de messages : 383
Localisation : Arene de metal ^^
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: Le mystère de l'artefact ultime.   Mer 18 Fév - 19:18

Ce matin je m’étais rendu chez mon magasinier, il m’avait bricolé un de ces gadgets dont il est le seul à avoir le secret, l’infirmier était v’nu lui aussi, à j’avais souffert, il avait fallut souder tendons et nerfs sur l’acier, des micros vérins permettait de plier et déplier à mon aise mon nouveau doigt. J’avais appris quelque chose, les extrémités ça fait mal. Oh p’tain que j’avais crié, pourtant j'la mordais la mousse et pas qu’un peu. La fatigue ne se faisait plus sentir, j’étais satisfait, j’avais découvert un des secrets nécessaire à la conception de l’artéfact ultime.
J’avais démembrés tout ces cadavres pour rien, j’men voulais, ils étaient morts en vain ces admirables sportifs, et pas par accident…
Je calculé dans ma tête, me resté neuf doigts, c’était trop peu. J’étais arrivé à la conclusion que la souffrance était une partie de l’artéfact, elle lui donnée quelques chose en plus, une aura inexplicable.
Mes jambes se mirent à trembler, j’allais devoir mutiler des vivants…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aide-marsball.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mystère de l'artefact ultime.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mystère de l'artefact ultime.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un autre mystère
» client mystère
» [MP3] SON 2009
» Mystérieuse apparition: Sting
» Test PCWorld - L'Asus Crosshair IV Extreme, l'ultime carte mère AMD ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Caste :: La bibliothèque-
Sauter vers: