AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Livre à moi

Aller en bas 
AuteurMessage
Kt
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Livre à moi   Dim 10 Mai - 23:09

Bon, ce n'est que le début, j'ai besoin de dormir là, donc je ferais la suite plus tard. Donnez moi votre avis sur un sujet que je créerais Smile




Les Monde d'Evrayel




Rouge => notes pour la version tapée sur ordi uniquement

Cela fait longtemps que j’aurais dû mettre ces choses sur papier. Il n’est pas imaginable de laisser de telles choses s’oublier sans qu’il y ait une quelconque trace écrite de celles-ci. Ce sont des choses qui pourraient paraître folles dans ce monde, mais dans un autre, cela est bel et bien réel. Cet autre monde est peut-être tout simplement le beau fruit de mon imagination ou un réalité que je vis à travers l’âme d’une personne de cet autre monde. Vous répondrez surement que cela n’est qu’un délire de ma part, mais je vous demanderais : « As-tu la preuve que cela soit faux et que je délire ? Moi-même, je n’ai pas la preuve que cet autre monde existe. Et puis, qu’en sait-on, avec le peu de savoir, il faut bien l’avouer, qu’on a sur l’Univers ? Pour le moment, on ne peut pas connaître la réponse. » Je peux être aussi totalement frappé, mais jusqu’ici personne ne me l’a fait remarquer. Donc bon… Bref, je pense que j’ai assez parlé je vais donc commencer à raconter mes histoires, que vous me croyez ou non. Mais, lisez quand même, ça pourrait vous faire un peu de lecture.

Bon, pour commencer, je vais vous raconter les débuts du plus grand vaisseau construit par ceux que j’appelle les alliés d’Itema. Dans cet autre monde, que je vais nommer Evrayel, un nom repris de celui d’une région d’une petite histoire rapidement inventée sur un coup de tête, car, en effet, il ne m’est apparu aucun nom pour ce monde, ce que me paraît logique ca nous non plus ne nommons pas notre monde, il y a, en gros, deux camps : les Alliés d’Itema et les Nomads. Les alliés d’Itema proviennent en grande partie de la planète Itema dont la capitale se nomme Pimfrom. Les Nomads, eux, sont une alliance de peuples sanglants, en quasi-totalité non-humains, et certains possèdent une technologie considérablement avancée. Le pouvoir de cette alliance se situe dans la ville de Yogar, capitale de la planète Nomidi. Quand je vis à travers l’âme de cette personne qui se nommerait Nash, je suis dans le camp des Alliés d’Itema. Les deux camps se haïssent plus que tout et la pitié entre eux est une notion inconnue. Les Nomads tuent et ne cherchent que la victoire, contrairement au camp opposé qui essaie le plus possible de capturer les chefs de guerre de telle sorte à tenter un accord de paix, même si la chose paraît quasiment impossible. Les raisons de ce conflit ne m’ont pas encore été dévoilées et je n’arrive pas à me faire d’idée réel de ce que cela pourrait être, tant il y a de possibilités. Bref, je vais m’arrêter de parler et raconter mon histoire, je finirai le reste de tous ces détails plus tard. Les débuts de ce vaisseau vont être tout ce qui va démarrer une ère nouvel dans Evrayel, tant ses utilisations sont variées. Je raconterai comme si j’étais Nash, vu que j’ai presque vécu la chose.


Ce jour-là en était un bien spécial, je reçu une lettre sur du papier, chose rare réservée aux grandes choses venant de l’administration et du commandement militaire de Pimfrom, la plus grande ville de la planète Itema (répétition, certes, mais bon…), car d’habitude les lettres on les reçoit sur des feuilles d’onsium (imaginez-vous un métal mou comme du papier sur lequel on peut écrire avec de l’encre qui serait faite pour), un métal ressemblant à du papier dont je parlerai plus tard dans une sorte de lexique des mots d’Evrayel. Dans cette lettre, il y avait un message de mon supérieur (Nash est dans l’armée) m’annonçant que Kat, mon frère, Akira (j’étais avec elle à l’école des arts du combat avancé) et moi étions promus au rang de chef de chef des combats spatiaux, terrestres et marins, un rang très élevé dans l’armée. Mon frère, habitant chez moi, lut la lettre et apprit la nouvelle, et Akira m’appela pour m’annoncer qu’elle aussi avait reçu la lettre. Dans la lettre, il n’y avait pas que cette annonce, il y avait aussi une invitation pour une soirée à l’académie militaire de Pimfrom. En post-scriptum, il nous était demandé que nous apportions les quelques médailles que chacun de nous trois avions gagnées lors des grandes batailles auxquelles nous avions participé. La soirée était une semaine plus tard. Nous avions tous les trois été dans cette académie, aucun de nous la même année. Nous n’avions chacun passé qu’un an là-bas puisque nous étions relativement doués le pilotage de vaisseaux et le maniement des armes. Ce qu’il faut surtout noter, c’est que ceux qui passent dans l’académie y restent deux à trois ans. Seuls les plus habiles au combat ne restent qu’une année. Enfin voila… La semaine passa et vers dix-huit heures, Akira vint nous chercher avec une voiture qui ressemblait à celles de la Terre, chose peu commune comparée aux espèces d’aéroglisseurs qui circulent d’habitude. Akira l’a trouvée on ne sait où. Nous sommes arrivés à l’académie vers dix-neuf heures, avec un quart d’heure d’avance, juste au coucher du quatrième soleil d’Itema, Noraya. La planète possède en effet quatre soleils : Orionus, Backonor, Shingano et Noraya. Ces soleils étaient déjà présents à l’arrivée des premiers colons. Ils ont ensuite été déplacés grâce à une technique de gravitation artificielle très puissante. Les déplacement ont été faits de telle sorte à ce que les jours durent vingt-quatre heures, je ne sais pas si cela est un hasard, et que la planète ne soit pas carbonisée par endroits. Celle-ci est immense et on ne revoit un même soleil qu’une fois par cycle. Ces cycles font trois jours, chaque jour on voit un soleil différent et le troisième jour, on peut voir à la fois Shingano et Noraya dans le ciel. Itema possède également un grand nombre de lues. Nous étions donc arrivés et Riuk, neveu de Khin, le chef d’Itema et de la région de Pimfrom, nous accueillit. Apparemment, beaucoup de monde avait été invité à cette soirée vu la quantité qui attendait déjà. L’immense cantine de l’académie avait été décorée pour l’occasion et les tables changées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Livre à moi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Livre d'or
» Mon livre de cuisine
» Lire livre audio
» Un livre avec les pages qui tournent
» Bouygues vous permet de réaliser votre livre d'or "social"...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Bar du cratère-
Sauter vers: